vendredi 7 juillet 2017

"Histoire de Lisey" de Stephen King

"Histoire de Lisey" de Stephen King.
Ed. Le Livre de Poche 2009. pages 757.
Titre Original: "Lisey's story"

Résumé: Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Landon était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. À sa mort, désemparée, Lisey s'immerge dans les papiers laissés par Scott, s'enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres qu'il fréquentait... Histoire de Lisey est le roman le plus personnel et le plus puissant de Stephen King. Une histoire troublante, obsessionnelle, bouleversante, mais aussi une réflexion fascinante sur les sources de la création, la tentation de la folie et le langage secret de l'amour. Un chef-d'œuvre.

La 7 de la page 7: "Mais..." 

Ce ne sera une révélation pour personne si je déclare ici que j'ai rarement été déçue par un roman de Stephen King. Et c'est tout en sachant cela que je vous présente "Histoire de Lisey". Et je n'ai vraiment pas aimé. Je ne me suis absolument pas intéressée aux personnages. Et jamais l'histoire ne m'a interpellée. Je me suis fermement ennuyée. C'était long. C'était lent et particulièrement décousu. Tourner les pages d'un Stephen King avec ennui est une expérience nouvelle pour moi. Je n'ai pas grand chose à dire sur ce roman mis à part que je suis totalement passée à côté. Et comme je n'ai vraiment rien de positif à en dire, je préfère m'arrêter là et vous conseiller les autres King. Vraiment n'importe lequel. Il sera de toute façon bien meilleur que "Histoire de Lisey". 

Extrait: " Elle resta longuement étendue sur le lit, à se souvenir d'un jour brûlant à Nashville et à songer -pas pour la première fois- qu'être seule après avoir été deux si longtemps était une bien étrange merdre, en vérité. Elle aurait cru que deux ans auraient suffi pour que l'étrangeté s'efface, mais non; le temps apparemment ne faisait qu'émousser le tranchant le plus acéré du chagrin de sorte qu'il te hachait menu au lieu de te découper en tranches.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire